Imprimer cet article

Informatique

Page pro sur Facebook : par où commencer ?

À en croire les derniers chiffres publiés, plus de 1,4 milliard de personnes disposent d’un compte sur Facebook, dont 24 millions en France. Un vaste public avec lequel de plus en plus d’entreprises souhaitent entrer en contact pour recruter, trouver des clients, mettre en avant des produits ou encore travailler leur image. Retour sur le b.a.-ba de la création d’une page « entreprise » sur Facebook.

Publié le

Les premières démarches

Il faut à peine quelques minutes pour créer une page et la renseigner.

Pour concevoir une page entreprise, il faut d’abord créer ou disposer d’un compte Facebook ouvert au nom d’une personne physique. Et attention, il est conseillé de résister à la tentation de créer pour l’occasion un compte au nom d’une personne fictive. Sans quoi, Facebook sera en droit, si ses services le constatent, de supprimer le compte et, par voie de conséquence, la ou les pages « entreprises » qui s’y trouvent attachées.

À noter :
la création et l’utilisation d’une page entreprise sur Facebook sont gratuites. En outre, plusieurs pages peuvent être créées à partir d’un même compte.

Via la page d’accueil de ce compte, il convient maintenant de cliquer sur « Créer une page » dans le menu déroulant de la barre des tâches et de choisir le type de page le plus adapté à l’objectif poursuivi. Six types de pages sont proposés. Les quatre premiers intéressent les entreprises. Les deux derniers visent plutôt le monde associatif et les particuliers :
- lieu ou commerce local ;
- entreprise, organisme ou institution ;
- marque ou produit ;
- artiste, groupe ou personnalité publique ;
- divertissement ;
- cause ou communauté.

Une fois le type de page retenu, un menu déroulant est proposé, grâce auquel il est possible de sélectionner l’activité du commerce ou de l’entreprise ou la nature des produits ou des services présentés. Un seul choix est possible.

Enfin, une photo de profil (logo de l’entreprise, image du produit ou de la devanture du magasin) est demandée ainsi qu’un texte descriptif de quelques lignes et, bien entendu, le nom du magasin, de l’entreprise, de la marque ou du produit.

En outre, lors de cette procédure de création, il est également demandé de choisir une adresse Internet Facebook. Cette dernière pourra être diffusée sous la forme d’un lien dans les pages du site Web de l’entreprise, par exemple, ou en pied de courriel. Ceux qui cliqueront dessus accéderont directement à la page entreprise. Cette adresse est construite de la manière suivante : www.facebook.com/nom-choisi.

Attention :
tant que la page rassemble moins de 200 fans, il est possible de changer son nom. Il suffit pour cela d’aller dans le menu « À propos ». Au-delà, le changement de nom ne peut être fait que par les services de Facebook sur demande de l’administrateur de la page.

La prise en main

De nombreuses fonctions permettent de personnaliser le fonctionnement de la page « pro » de Facebook.

La page étant créée, il reste à en compléter le descriptif en cliquant sur « À propos » (adresse, téléphone, site Web, courriel…) et à en spécifier les paramètres.

Ces derniers sont très souvent laissés de côté par les créateurs de pages alors qu’ils offrent des possibilités nombreuses et pertinentes. Il est notamment possible :
- de définir la visibilité de la page (publiée ou non publiée). Tant que la page n’est pas totalement construite, il est conseillé de la maintenir au statut « non publiée » ;
- de définir les droits de publication des visiteurs (interdiction, autorisation, modération de leurs commentaires) ;
- d’autoriser les gestionnaires de la page à mettre en ligne des publications temporaires (elles disparaissent de la page à une heure définie par le gestionnaire qui les met en ligne) ;
- d’interdire la publication de la page à des utilisateurs de certains pays ou au contraire de leur réserver ;
- d’autoriser les gestionnaires de la page à utiliser plusieurs langues (dans cette hypothèse, les visiteurs n’accèdent qu’aux contenus écrits dans leur langue) ;
- de restreindre l’accès de la page en fonction de l’âge des visiteurs ;
- d’autoriser ou de supprimer la possibilité d’être contacté par message privé ;
- de modifier le classement des commentaires (date ou pertinence) ;
- d’activer un filtre à injures ;
- d’établir une liste de mots interdits d’affichage sur la page ;
- de recevoir une notification signalant un événement intervenu sur la page (mention de la page, nouveau commentaire, nouvel abonné, nouveau « J’aime »…) ;
- d’afficher un temps de réponse aux questions posées par les visiteurs de votre page (attention à bien respecter cet engagement) ;
- de programmer un système de réponse instantanée automatique.

Une fois tous les paramétrages établis et les différents textes et visuels mis en place, il ne reste plus qu’à publier la page et à la faire connaître.

De l’administrateur à l’analyste

Plusieurs fonctions peuvent être attribuées aux gestionnaires d’une page « pro » de Facebook.

Le menu « Paramètres » permet en outre (rubrique « Rôles de la page ») d’identifier les personnes en charge de la gestion de la page et de définir leur fonction et leur degré d’habilitation. Cinq rôles de « gestionnaires » sont attribuables :

Les rôles des gestionnaires
Administrateur Editeur Modérateur Annonceur Analyste
Gestion des rôles et des paramètres de page X
Modification de la page et ajout des applications X X
Création et suppression des publications au nom de la page X X
Envoi de messages au nom de la page X X X
Répondre aux commentaires et aux publications sur la page et les supprimer X X X
Suppression et exclusion des utilisateurs de la page X X X
Création de publicités X X X X
Consultation des statistiques X X X X X
Voir qui a publié du contenu au nom de la page X X X X X

Plusieurs personnes peuvent intervenir sur la même page en ayant le même rôle ou des rôles différents.

À noter :
l’administrateur dispose du droit de supprimer une page entreprise à tout moment via le menu « Paramètres ».
Et les statistiques ?

À partir du moment où la page compte plus de 30 fans, elle se voit associer un outil de statistique gratuit. Il comptabilise les mentions « J’aime » déposées par les visiteurs et leur évolution dans le temps ainsi que le nombre de personnes ayant vu les posts publiés. Cet outil totalise également le nombre « d’engagements », c’est-à-dire le nombre d’actions suscitées par une publication (clics, partages, commentaires).

Haut de page Article du - © Copyright Les Echos Publishing - 2016